dimanche 29 janvier 2017

Si a ti también te gusta la música, tienes que leer esto

Si vous détestez la musique, cet article n’est pas pour vous. Sinon, vous pouvez continuer à lire. La musique joue un rôle important dans mon apprentissage des langues.
Les chansons sont réellement un bon moyen de faire des progrès en langues car :
- au lieu de faire de l’apprentissage un calvaire, on en fait un plaisir ;
- on se familiarise avec les sonorités de la langue ;
- on retient plus facilement les mots et la structure de la langue grâce à la mélodie ;
- en écoutant, écoutant encore et encore les mêmes chansons, on favorise la mémorisation grâce à un facteur clé d’apprentissage, à savoir la répétition.

A titre d’exemple, je vais consacrer cet article à l’espagnol et vous allez voir le nombre de choses que cette méthode permet d’apprendre. J’ai choisi 5 chansons plutôt récentes que tout le monde connaît sûrement.

El Mismo Sol - Alvaro Soler


Vocabulaire utile:
digo je dis
así comme ça, ainsi
ahora maintenant
juntos ensemble
aqui ici
vale la pena ça vaut la peine, ça vaut le coup
hace falta il faut
no digas ne dis pas
lo que ce que, ce qui

Déductions sur la construction de la langue :
no es nada raro il n’y a rien de bizarre
Ce que j’ai déduit : no es nada + adjectif  = il n’y a rien de + adjectif
se puede on peut
Ce que j’ai déduit : se + verbe présent 3ème personne singulier = on + verbe
yo quiero que sea je veux que ce soit
Ce que j’ai déduit : utilisation du subjonctif comme en français

Sofia - Alvaro Soler


Vocabulaire utile:
cuando era pequeño quand j’étais petit
sin sans
corazón cœur
mira regarde ! écoute !
dime dis-moi
cómo comment
dices tu dis
verdad vérité

Déductions sur la construction de la langue :
ya no te creo je ne te crois plus
Ce que j’ai déduit : ya no + verbe = je ne (verbe) plus
sólo te veo = je te vois seulement
Ce que j’ai déduit : sólo + verbe = je (verbe) seulement

 Bailando - Enrique Iglesias


Vocabulaire utile:
miro je vois
miras tu vois
palabras mots
noche nuit
cuerpo corps
fuego feu
también aussi
estar être
vivir vivre
bailar danser
tener avoir
contigo avec toi
loca folle

Déductions sur la construction de la langue :
ya no puedo mas je n’en peux plus
Complète ma déduction de Sofia : ya no + verbe = je ne (verbe) plus ; on peut ajouter "mas" à la fin
qué ironía del destino no poder tocarte Quelle ironie du destin de ne pouvoir te toucher
Ce que j’ai déduit : Qué + nom = quel(le) + nom
Pour ajouter un verbe à cette structure, on ne met pas de « de » en espagnol, contrairement au français. J’avais également noté l’absence de « de » dans le « no es nada raro » (« il n’y a rien de bizarre ») de El Mismo Sol.
tocarte te toucher
Ce que j’ai déduit : tocarte se découpe en tocar = toucher et te = toi, donc verbe + « te » accolé = te + verbe à l’infinitif

El perdón - Enrique Iglesias


Si vous avez retenu le vocabulaire de Sofia, vous pouvez déjà comprendre la première phrase d'Enrique Iglesias dans cette chanson :
dime si es verdad dis-moi si c'est la vérité, autrement dit "dis-moi si c'est vrai"

Vocabulaire utile:
sabes tu sais
cuéntame dis-moi, raconte-moi
esto no me gusta ça ne me plait pas, je n'aime pas ça

Déductions sur la construction de la langue :
estoy sufriendo  je souffre
te estaba buscando je te cherchais
me está matando ça me tue, ça me rend fou, ça me fait souffrir 
Ce que j’ai déduit : estar + gérondif (verbe en ando, iendo) pour exprimer quelque chose qui se produit, équivalent de l’expression française « en train de »
te lo tengo que decir je dois te le dire
Ce que j’ai déduit : tener = avoir (cf. Bailando) mais tener que = devoir
hacerlo le faire
Ce que j’ai déduit : hacerlo se découpe en hacer = faire et lo = le, donc verbe + lo accolé = le + verbe à l’infinitif (structure très semblable à tocarte de Bailando)

Duele el Corazón - Enrique Iglesias


Vocabulaire utile:
dar donner
hasta (que) jusque / jusqu’à (ce que)
conmigo avec moi (complète le "contigo" de Bailando)

Déductions sur la construction de la langue :

a mí no me importa je m'en fiche
Ce que j’ai déduit : les Espagnols doublent le pronom en disant "à moi ça ne m'importe pas" pour dire "je m'en fiche". De même on dira "a mí no me gusta"(phrase que vous pouvez maintenant comprendre sans que je ne la traduise). Vous avez désormais tous les mots et outils pour comprendre "si a ti también te gusta la música" dans le titre de mon article. Vous voyez comme tout peut aller très vite !
te duele el corazón tu as mal au coeur
te duelen los pies tu as mal aux pieds
Ce que j’ai déduit : les Espagnols disent "le coeur te fait mal" et "les pieds te font mal", il faut donc accorder le verbe "doler" correctement au singulier (duele) ou au pluriel (duelen) selon ce qui fait mal, alors qu'en français, on dirait naturellement, tu as mal à..., il a mal à..., etc.
te hace llorar ça te fait pleurer
Ce que j’ai déduit : hace + verbe = ça fait + verbe (construction identique au français)

---

A vous maintenant de choisir les chansons adaptées à la langue que vous voulez apprendre et à vos goûts musicaux !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire