mardi 14 février 2017

Apprendre deux langues en même temps, c'est possible ?

C'est une technique que j'ai testée personnellement mais que j'ai abandonnée actuellement. La raison est simple : j'aime me consacrer entièrement à la langue que j'apprends. Je préfère donc me limiter à une seule au lieu de jongler entre plusieurs activités. Néanmoins, si certains d'entre vous, veulent (ou doivent) apprendre plusieurs langues en même temps, voici quelques pistes qui peuvent aider.


CE QUI NE MARCHE PAS

Je déconseille d'apprendre deux langues de la même famille (italien et espagnol, allemand et néerlandais, russe et ukrainien, etc) au risque de mélanger les constructions et le vocabulaire.

CE QUI MARCHE

En revanche, certaines choses fonctionnent plutôt bien : 

- apprendre des langues avec des niveaux différents
Se lancer simultanément dans l'apprentissage de deux langues complétement nouvelles me paraît être une entreprise bien ambitieuse, car vous aurez effectivement besoin de beaucoup de concentration et d'énergie. Par contre, vous pouvez apprendre une nouvelle langue et continuer parallèlement à en consolider une autre, dont vous avez déjà les bases. J'ai pratiqué cette méthode avec l'espagnol (dont je ne connaissais rien) et le russe (dont j'avais déjà des bases), qui - notons-le au passage - appartiennent à deux familles bien distinctes.

- apprendre les deux langues différemment.
Afin de faciliter l'assimilation, il est crucial de ne pas utiliser le même système et de ne pas mettre l'accent sur les même volets. Pour ceci, deux différenciations peuvent vous être utiles.

1. Une différenciation méthodique. Quand on apprend une langue, on doit travailler quatre terrains complémentaires : la compréhension orale, la compréhension écrite, l'expression orale et l'expression écrite. Autrement dit, une langue ça s'écoute, ça se lit, ça se parle, et ça s'écrit. A partir de ce constat, deux alternatives s'offrent à vous :
 1.1. Vous dissociez les deux langues ainsi : oral pour l'une, écrit pour l'autre. Et vous inversez un jour sur deux. Exemple : aujourd'hui, je me focalise sur les paroles d'une chanson d'Alvaro Soler et j'écris en russe*. 
1.2. Vous dissociez les deux langues ainsi : compréhension pour l'une, expression pour l'autre. Et vous inversez un jour sur deux. Exemple : aujourd'hui, je lis un article de Коммерсантъ et je parle un peu espagnol*.
* Si vous n'avez personne en particulier à qui écrire ou parler dans la langue que vous apprenez, ce n'est pas un problème, je reviendrai sur les possibilités dans un prochain article.

2. Une différenciation spatiale. Aussi étrange que cela puisse paraître, cela peut jouer un rôle. Où apprenez-vous les langues ? Assis au bureau de votre chambre ? Confortablement installé dans votre lit ? Sur la table de la salle à manger ? Dans le canapé ? A moins que vous en faites votre activité de bus ou de métro sur la route du travail le matin ou pour rentrer chez vous le soir ? Quelle que soit la réponse, essayez de pratiquer la règle du "1 langue = 1 endroit". C'est peu contraignant et en plus, cela a l'avantage de vous permettre de délimiter clairement les espaces, évitant ainsi les confusions. Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire