samedi 25 février 2017

Comment apprendre rapidement

Il y a deux techniques pour construire un château de sable.

Wolkenkratzer Festival 2013, Francfort

Technique n°1 : Prendre beaucoup de sable humide. Construire le château. Simple, rapide et efficace.
Technique n°2 : Prendre un grain de sable sec. Traverser la plage. Mouiller le grain de sable dans l'océan. Revenir à son emplacement. Poser le grain de sable humide. Prendre un grain de sable sec. Traverser la plage. Mouiller le grain de sable dans l'océan... Répéter l'action jusqu'à obtention d'une quantité suffisante de sable humide. Espérer que les premiers grains amassés ne sèchent pas avant l'arrivée des derniers. Technique éprouvante et fastidieuse. Le risque d'abandonner la collection de grains de sable avant de commencer l'édification du château est bien réel.

C'est ridicule, non ? Tout le monde suit la première technique pour fabriquer son château de sable. Je suis d'accord (si certains d'entre vous utilisent la seconde façon et se sentent offensés, je suis désolé). Du coup, je me pose la question suivante : pourquoi la plupart des gens s'entêtent-ils à appliquer la seconde technique pour apprendre une langue ? Car, oui, apprendre une langue, c'est construire un château de sable.

Généralement, l'apprentissage d'un idiome passe par l'accumulation de vocabulaire. On apprend des listes de mots, plusieurs mots isolés, des dizaines de mots, des centaines de mots. Il en faut beaucoup, des grains de sable, pour pouvoir ériger son œuvre architecturale. Une méthode géniale... pour échouer et se dégoûter des langues ! Au final, le palais monumental que l'on souhaitait bâtir ne restera qu'une chimère et les travaux ne verront jamais le jour.

Cela fait quelque temps que je m'adonne donc à la première technique. Je ne prends pas de sable sec, grain par grain : je le prends déjà humidifié et compacté. Autrement dit, au lieu d'apprendre des mots, j'apprends des phrases. Il est difficile de retenir un mot nouveau du premier coup. Apprendre des centaines de mots nouveaux demanderait donc beaucoup de temps et d'efforts. Pourtant, rien qu'au cours de ma première semaine d'apprentissage du roumain, j'ai déjà pu emmagasiner des centaines de mots. Sans les oublier. Après quelques heures d'étude de la langue, je pouvais exprimer la plupart des énoncés basiques du quotidien et comprendre mon interlocuteur. J'ai ainsi pu parler roumain assez rapidement.

Voici 10 raisons qui expliquent le succès de cette méthode :

1. Dans la vie de tous les jours, personne ne s'exprime en mots. Tout le monde s'exprime en phrases. Apprendre une phrase vous semblera donc plus naturel qu'apprendre un mot. N'apprenez pas le mot oferta, "offre" en espagnol. Montez d'un niveau. Apprenez par exemple rechazar una oferta, "refuser une offre". Allez encore plus loin. Par exemple : darse el lujo de rechazar una oferta, "se payer le luxe / se permettre de refuser une offre". Et maintenant la phrase : no puedo darme el lujo de rechazar esta oferta. Retenez cette phrase et vous n'apprendrez pas seulement le mot "offre", qui seul est inutile. Vous aurez appris à dire : "je ne peux pas me permettre de refuser cette offre."

2. Apprendre une phrase vous aidera à vous projeter dans la pratique de la langue. Vous pouvez très bien vous imaginer dire à quelqu'un no puedo darme el lujo de rechazar esta oferta. Vous pouvez plus difficilement vous imaginer lui dire oferta. Et l'imagination, c'est le ciment de l'apprentissage.

3. Quand vous parlerez, vous chercherez moins vos mots. On raisonne d'emblée en phrases, ce qui rend la conversation beaucoup plus fluide, moins saccadée.

4. La musicalité d'une phrase est beaucoup plus perceptible que celle d'un mot perdu. Et la musique, comme l'imagination, joue un rôle crucial dans l'apprentissage.

5. Vous n'apprenez pas passivement un mot. En créant une phrase, vous choisissez d'être actif. Et être actif, c'est déjà adopter la bonne mentalité pour parler une langue.

6. Apprendre, c'est avant tout comprendre. Et avec une phrase, on comprend ce qu'un mot ne peut jamais vous apprendre : la syntaxe. Autrement dit, comment les mots se combinent pour former une phrase.

7. Une phrase vous donne d'emblée accès à plusieurs mots, des expressions et des règles de grammaire, sans que vous ne vous en aperceviez. No puedo darme el lujo de rechazar esta oferta vous enseigne :
négation = no + verbe conjugué
je peux = puedo
me donner = darme = dar + me = donner + moi
se payer le luxe = darse el lujo
refuser = rechazar
cette = esta
offre = oferta
Tout ça juste avec une seule phrase. Imaginez les progrès réalisables avec des dizaines de phrases !

8. Vous aurez une phrase type à laquelle vous référer en cas de doute. Comment dit-on '"je peux" déjà ? Ah, mais oui, puedo comme dans no puedo darme el lujo de rechazar esta oferta ! Comment dit-on "se payer le luxe" déjà ? Ah, mais oui, darse el lujo comme dans no puedo darme el lujo de rechazar esta oferta ! Comment dit-on "une offre" déjà ? Ah, mais oui, oferta comme dans no puedo darme el lujo de rechazar esta oferta !

9. On retient aussi plus facilement les mots, car ils cohabitent, ils vivent ensemble. Ils s'auto-entretiennent dans votre mémoire. Pensez à lujo, et vous penserez à darme el lujo, et vous penserez à no puedo darme el lujo de rechazar esta oferta. En pensant à ces mots, vous ne les oublierez pas.

10. Faire des erreurs, c'est bien ! Mais il ne faut pas non plus en faire son mode de vie. L'expérience me prouve que quand j'apprends des mots orphelins, je finis par les défigurer totalement. Aujourd'hui, j'apprends oferta. Dans une semaine, je m'en souviendrai encore. Mais dans un mois ? Je dirai ofra. Et un beau jour, où j'aurais envie de dire à un hispanophone que je ne peux pas refuser son offre, je lui dirai "non puedo mi dar el luxo de refuzar esta ofra". C'est dommage car son offre consistait à m'offrir un emploi au Mexique et maintenant, il va s'empresser de la retirer. J'exagère volontairement au sujet des fautes mais je ne suis pas si loin de la vérité.

Restez crédible !
Ainsi, avec cette méthode, la construction du château deviendra simple, rapide et efficace.

Un outil qui peut vous aider

J'ai longtemps tâtonné avant de trouver un dictionnaire / outil de traduction en ligne qui me corresponde : Leo, Larousse, Linguee... Jusqu'à ce que je trouve Reverso Context. Le Graal !


C'est un dictionnaire gratuit en ligne qui propose 11 langues à partir du français : arabe, allemand, anglais, espagnol, hébreu, italien, néerlandais, polonais, portugais, roumain et russe. Comme son nom l'indique, il ne se contente pas de traduire les mots : il les met en contexte en proposant des phrases d'application. Il est devenu l'outil parfait dans mon apprentissage des langues et un onglet constamment accessible, au bureau comme à la maison.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire