vendredi 10 février 2017

L'allemand au quotidien

Après l'italien, je vais vous donner des expressions et mots courants en allemand, avec quelques phrases d'illustration (plus ou moins réelles). Je vis et travaille en Allemagne depuis maintenant 1 an et ai vécu auparavant 7 mois en Autriche. L'allemand est donc aujourd'hui la langue que j'utilise le plus au quotidien et j'ai établi la liste qui suit en me concentrant sur les formulations préférées de mes collègues.

Genau exactement, c'est ça, précisément
Difficile à traduire en français, il correspond un peu à son cousin italien "proprio" quand il est employé dans une phrase. Mais en allemand, "genau" s'utilise aussi isolément pour confirmer un énoncé : - Dann kann ich dem Kunden Bescheid geben, oder? - Ja, genau! - Du coup, je peux prévenir le client, non ? - Oui, c'est ça !

Das stimmt c'est vrai, c'est exact, je suis d'accord
- Auf der Vepackung ist die Artikelnummer zu klein : Da sieht man gar nichts! - Ja, das stimmt. - Le numéro d'article est trop petit sur le packaging : on ne voit rien du tout ! - Oui, c'est vrai. 

Keine Ahnung! aucune idée, je n'en sais rien

Echt? vraiment ? Sérieux ?

Alles Klar! ok, ça marche, tout va bien, entendu... (vous voyez un peu l'idée)
Les adeptes d'Aldi connaissent peut-être cette expression grâce à ce produit :

 
Macht das Sinn? ça a un sens ? C'est logique ? Ça a un intérêt ?
et ses dérivés :
Das macht keinen Sinn ça n'a aucun sens / intérêt, ce n'est pas logique, ça ne sert à rien
Das macht doch schon Sinn c'est logique, ça a du sens, ça a un intérêt

Bauchschmerzen ulcère, douleurs abdominales
Au sens propre. Mais s'utilise aussi au sens figuré : Es wird alles gut laufen, da kriege ich ja keine Bauchschmerzen Tout se passera bien, je ne me fais pas de souci
Et toujours dans le champ lexical du ventre :
Bauchgefühl littéralement, "sentiment de ventre" - signifie "intuition", "pressentiment"
Ich habe ein schlechtes Bauchgefühl Je le sens mal, j'ai un mauvais pressentiment

Auf den Sack gehen soûler, emmerder, casser les couilles (c'est ce que Sack, "le sac" veut dire)
Der geht mir nochmal auf den Sack! Il me casse encore les couilles celui-là !

Ich bin gespannt je suis curieux, je suis impatient (sous-entendu "de voir ça")

Das macht richtig Spaß! c'est amusant ! J'aime bien faire ça !
Essentiel si vous voulez convaincre votre boss que vous êtes nés pour remplir des fichiers Excel à longueur de journée.

Damit kann ich leben littéralement "je peux vivre avec", donc ça ne me dérange pas, ce n'est pas grave
Mir ist gerade aufgefallen, dass es ein Produkt im Katalog fehlt. Naja, damit kann ich leben je viens de me rendre compte qu'il manquait un produit dans le catalogue. Mais bon, ce n'est pas grave

Da bin ich vollkommen bei dir je suis entièrement d'accord avec toi
Le problème, c'est que généralement suit le mot "aber". Si vous avez appris l'expression "ich bin einverstanden" pour exprimer votre accord, vous pouvez l'oublier car elle n'est absolument pas naturelle et personne ne l'utilise.

Ist mir (völlig / alles) Wurst ça m'est (complétement) égal / j'en ai (strictement) rien à faire
Cette expression est une pépite ! "Wurst" signifiant saucisse (vive les clichés), elle veut littéralement dire "ça m'est saucisse". Das macht keinen Sinn mais tous les Allemands l'utilisent. Vous pouvez remplacer Wurst par son synonyme Wurscht (on en a plein la bouche quand on parle allemand) : Die ganze Geschichte ist mir völlig Wurscht j'en ai vraiment rien à foutre de cette histoire / de ce truc


Et le mot bonus : Feierabend. Mot valise magique et intraduisible. Les mots-valises ont un pouvoir incroyable en allemand et mériteraient un article à part entière. C'est cette possibilité de former à partir de 2 mots un 3ème mot. En français, cette technique donne "ouvre-boîte". En allemand : Bauch ventre + Schmerzen douleurs = Bauchschmerzen et ici Feier fête, célébration + Abend soir = Feierabend. C'est le mot qu'on utilise pour désigner cette période réjouissante et excitante qui commence quand le travail s'arrête et qui s'achève quand on va se coucher. Oui, les Allemands ont un mot pour ça ! C'est génial, non ?

Puisqu'on a abordé l'importance des mots-valises en allemand, j'aimerais en évoquer un autre et je finirai avec une courte note culturelle. Mahl repas + Zeit temps = Mahlzeit. Vous le prononcez à table pour dire "Bon appétit" mais pas seulement. C'est en quelque sorte un "salut" que vous adressez à un collègue que vous croisez dans l'ascenseur ou dans un couloir aux heures de repas (disons 11h30-13h en Allemagne). Même si vous lui avez déjà dit Morgen! quand vous êtes arrivé au travail le matin, et Hallo! peu après quand vous êtes allé le voir dans son bureau pour lui demander une information - oui, généralement, on salue une personne autant de fois qu'on la croise dans la journée ou avant d'entamer chaque nouvelle conversation avec elle, si elle n'est pas dans votre environnement immédiat et que vous devez donc vous déplacer pour lui parler. L'expression "Malhzeit", temps de manger, m'a toujours fait sourire car quand les gens commencent à s'échanger cette réplique avec excès, je ne peux m'empêcher de penser à une horde de Gremlins affamés qui se balanceraient incessamment "Temps de manger, temps de manger, temps de manger !"...

La langue allemande est réellement passionnante. Comme mentionné plus haut, j'aimerais terminer cet article avec une petite référence culturelle. Après tout ce temps passé en milieu germanophone à pratiquer ces expressions et à appliquer des tonnes d'autres règles strictes de grammaire, qu'est-ce qui me plaît le plus et le moins dans la culture allemande au quotidien ? Car c'est bien à cela que sert une langue, et encore plus dans un contexte d'expatriation : avoir accès à une culture nouvelle. Je pourrais mentionner ici des dizaines de faits et d'anecdotes mais je vais me limiter à deux exemples.
Was mir gefällt: le conducteur de bus ou de tramway vous attend avant de partir s'il vous voit courir. Il est prêt à accepter un retard de 30 secondes sur son planning, ce qui n'est pas rien pour un Allemand !
Was mir NICHT gefällt: traversez le passage piéton au rouge, et les passants attendant sagement sur le trottoir vous fusilleront du regard. Certains vous feront peut-être même une réprimande et un policier passant par là pourrait tout naturellement vous mettre une amende. Car ici, dans la hiérarchie des crimes, on se situe juste après "voler un scooter" et juste avant "poignarder une vieille dame dans la rue".

Affichage typiquement allemand : seulement au vert, un exemple pour les enfants

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire