samedi 18 février 2017

Mon prochain défi

C'est beau la technologie. Facebook me connaît tellement bien qu'il me suggère en permanence des publications sur les langues. Hier, c'est un lien sponsorisé vers Bliu Bliu qui m'a ainsi été proposé dans mon fil d'actualité. Je n'avais jamais entendu parler de ce site donc par curiosité j'ai cliqué et je suis arrivé sur cette assertion alléchante "Join a challenge, learn a language in 30 days".


J'ai toujours été sceptique face à ce genre de promesses dont j'ignore totalement les fondements. En revanche, cette fois, j'ai voulu en savoir un peu plus. Je m'en suis donc remis à Google pour déterminer ce que pouvait bien valoir cette méthode miraculeuse. Parmi les résultats, j'ai trouvé cet article suffisamment détaillé pour se faire une idée. Et une idée plus que positive, puisque Ron, son auteur, en fait tout bonnement l'éloge : "Bliu Bliu is genius. Use it."

Donc j'ai pris la décision d'essayer moi aussi. Derrière mon écran, 10 possibilités. J'élimine d'office le français, l'anglais et l'allemand. Étant satisfait de mon niveau d'espagnol et ayant en réserve un exemplaire de "L'espagnol Perfectionnement" d'Assimil (que j'ai d'ailleurs un peu entamé), je préfère me focaliser sur une autre langue. Il en reste six : deux ne font pas partie de mes priorités (le suédois et le lituanien) et parmi les quatre autres, je raye le portugais. J'ai déjà prévu d'apprendre cette langue romane et je pense qu'en appliquant toutes les méthodes que je référence jour après jour sur ce blog et équipé du français, de l'italien, du roumain et de l'espagnol, j'ai largement les moyens de m'en sortir tout seul. Donc ce sera le japonais, l'arabe ou le russe. Je ne connais rien des deux premières, réputées par ailleurs difficiles pour un Européen, alors que j'ai déjà appris la troisième. De toute façon, Bliu Bliu stipule que les cours de japonais et d'arabe sont exclusivement réservés aux apprenants ayant déjà des bases. Donc voilà, ce sera le russe. C'est parfait ! Parmi mes projets linguistiques pour 2017 (et ils sont nombreux !), je voulais justement améliorer ma connaissance de cette langue. Je m'enregistre donc pour ce défi de 30 jours, dont la date de début est prévue pour le 06 mars.

Comment ça marche ?

Bliu Bliu propose de parler sans apprendre les règles de grammaire ! Chaque challenge a un host, qui est un locuteur natif de la langue et qui s'engage à nous guider chaque jour et surtout, à nous garder motiver (pour moi, c'est loin d'être le problème, mais c'est un point important). Tout se passe donc en ligne que ce soit sur PC ou à travers l'application mobile. Le site soutient que pour réussir le challenge, 25 minutes par jour sont nécessaires. Chaque semaine, le host organise une sorte de compte-rendu avec l'ensemble des participants du challenge. Les places sont limitées : alors que j'ai réservé la mienne pour la prochaine session de russe, il en restait 8.

Sur la page d'accueil, Bliu Bliu m'a soumis à un petit test de russe, à l'issue duquel il a affirmé que je connaissais 1.125 mots dans cette langue. Vrai ou faux ? Aucune idée de la fiabilité. En plus, le test dure à peine quelques secondes. Des mots sont générés automatiquement et vous devez dire si vous les trouvez faciles ou difficiles, autrement dit si vous les connaissez ou non. J'ai donc fait le même test dans d'autres langues pour voir si je pouvais faire confiance à Bliu Bliu. D'après les estimations, je connaîtrais 11.529 mots en anglais, 5.749 en allemand, 4.940 en italien, 3.693 en espagnol et 2.495 en roumain. Seul ombre au tableau, je ne connaîtrais "que" 6.546 mots en français - mais je pense que le bug est plus lié à l'anglais, le résultat me semblant un peu disproportionné par rapport à l'allemand. Bref, je l'avoue, je suis subjugué. Je suis complétement incapable d'apprécier la véracité des chiffres avancés mais globalement, les rapports entre les différentes langues semblent parfaitement refléter mon ressenti. J'ignore tout de l'algorithme qui se cache derrière tout ça mais sa puissance apparente m'épate sincèrement.

Bémol : le prix, qui est assez dissuasif : 90€. Plus de trois fois le montant de "Le russe Perfectionnement" qui attend sagement sur mon bureau depuis quelques semaines que je daigne enfin délaisser le roumain pour lui donner un peu d'attention. Mais je ne fais pas partie de ceux qui cherchent à apprendre gratuitement. Je pense que comme tout service convenable, l'apprentissage des langues a un prix. En plus, le site propose une offre "satisfait ou 100% remboursé". Dans tous les cas, apprendre une langue, ce n'est pas monétisable.

En dehors, des challenges dont je ne connais pas encore les pendants, Bliu Bliu fournit des textes, des vidéos et du contenu audio classés par niveau. Je le teste actuellement, et c'est vraiment de très bonne qualité. Et deuxième bonne nouvelle, vous pouvez y avoir accès gratuitement ! :) Il suffit juste de créer un compte.

Mars : le mois russe !

Mars sera donc un mois russe pour moi. En parallèle du challenge Bliu Bliu, je ferai enfin preuve d'affection envers mon livre désespéré de russe Assimil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire