vendredi 10 février 2017

Quelques sons snobés par les Français (2/2)

Les « ch»
en français : un seul son, que vous préférez les chiens ou les chats.
en anglais: notre "ch" est rendu par "sh", comme dans ship. Le "ch" de chip est un "tch". Les ch'tis comme moi, rodés à la pratique du "tcheu", sont avantagés. C'est bin, min tiot !
en allemand : Le "ch" français se traduit par "sch", par exemple die Kirsche (la cerise). En revanche, le "ch" allemand, lorsqu'il ne se prononce pas à la Achtung!, a quelque chose de mouillé et de sifflé. C'est assez difficile à définir. Quoi ? Le "ch" allemand aurait deux prononciations ? Un "r" et un "ch" ? Non. En fait, il en a trois. Après a, o, u, et au, c'est le "ch" de Ach! Après i, e, eu, ei, äu, on a ce "ch mouillé, sifflé" sur lequel je vais revenir dans quelques secondes, et s'il est suivi d'un "s", on le prononcera "k" - comme dans wechseln (changer). Bon, alors c'est quoi ce chuintement allemand ? La leçon se déroule ici. Essayez maintenant de dire correctement "ich liebe dich". Si Kirsche veut dire cerise, Kirche signifie église, donc ne priez pas au mauvais endroit ! Généralement, les Français ont beaucoup de mal avec ce son (je peux vous le confirmer) et c'est un des principaux attributs de notre accent (mais les Allemands adorent l'accent français donc au final, ce n'est pas bien grave). 
en russe : le russe est une langue chantante et chuintante. Plusieurs lettres s'apparentent à un "ch". Il y a d'abord le "ж" que l'on transpose par la lettre "j" mais qui se situe plus entre le "ch" et le "j", comme dans жаба (jaba = crapaud). Le "ч" de человек  (tchéloviek = personne, homme, humain) se prononce "tch", le "ш" de шубка (choubka = manteau de fourure) se prononce comme dans "chat" et le "щ" de борщ, le bortsch, ce plat délicieux, s'apparente au "ch" allemand. Cela fait déjà beaucoup ! Notez au passage que la langue de l'Empire Soviétique a inspiré un Américain en pleine Guerre Froide pour créer deux personnages devenus mythiques.


Les « i»
en français : qu'il s'écrive avec un "i" comme dans cirque ou un "y" comme dans syllabe, il n'y a qu'un seul son.
en anglais : il y a le i court de ship, et le i long de sheep. Ou chip et cheap. Cela vaut aussi pour sheet et **** et beach et *****.
en russe et en roumain: il y a d'abord le "i normal" et ce "i" ventral qui demande beaucoup de concentration. Il s'écrit "ы" en russe et î ou â en roumain.

Les « l »
en italien: le "l" dans Italia n'a rien d'extraordinaire. En revanche, il existe le "l mouillé" qui est un peu plus délicat. Dire que ce son n'existe pas en français n'est pas tout à fait vrai car il correspond en réalité à notre "ille", comme dans Bastille. Une sorte de "yeu".. J'ai quand même décidé d'évoquer ce son dans cet article, car bien souvent, il pose problème aux Français. En italien, il s'agit de la combinaison "gl", comme dans... tagliatelles ! Oubliez donc la prononciation française si vous voulez que votre commande de pâtes en Italie passe comme une lettre à la poste.
en russe: c'est le moment de parler d'une lettre fréquemment ignorée en russe et qui porte un nom très viril : le signe mou. Cette lettre s'écrit ь et n'a pas de prononciation en soi (demander à un Russe comment se prononce le signe mou, ce serait comme demandait à un Français comment prononcer une apostrophe). Son rôle est d'adoucir la lettre qu'elle suit, la plupart du temps un "t" ou un "l". Dans le cas du "t", cela donne un son similaire à "ts", un peu comme si le t venait mourir sur le bout de votre langue avant d'avoir eu le temps de s'exprimer complétement. Parallèlement à cette répression de liberté d'expression, le signe mou adoucit le "l" dans un mot comme только (tolka, qui malgré son apparence hostile pour un œil non averti signifie seulement... "seulement"), ce qui donne un son très proche du "l mouillé" italien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire