mercredi 29 mars 2017

Distances linguistiques

Il y a quelques semaines, j'ai partagé le schéma suivant (c'était ici) :


Bizarrement, quelques jours plus tard, Big Think publiait un article qui établit des liaisons similaires bien que plus complexes entre les langues d'une même famille. Je viens de le découvrir et vous pouvez le lire en suivant le lien ci-dessous :


L'article aborde les langues européennes : celtiques, baltiques, ouraliennes... Je me suis particulièrement intéressé aux trois groupes d'idiomes que j'ai étudiés : les langues romanes, les langues germaniques et les langues slaves.

- L'italien est placé au centre des langues latines, alors que le roumain est plus excentré. Ce qui confirme ce que j'avais remarqué.


- Au sujet des langues germaniques, on découvre sans trop de surprise que l'allemand et le néerlandais sont étroitement liés. J'ai brièvement testé le néerlandais (3 jours avec Duolingo), une langue que je ne sais pas parler et qui, honnêtement, ne m'attire pas plus que cela pour l'instant (oui, ça m'arrive et heureusement !). En revanche, mes quelques séjours aux Pays-Bas et en Belgique néerlandophone m'ont prouvé que si l'expression orale de cette langue me désarme totalement, avec un peu d'efforts, je peux globalement comprendre la forme écrite à l'aide de ma connaissance de l'allemand.


- Les langues slaves, maintenant. Le serbe, le croate, le bosnien et le monténégrin paraissent quasi indissociables. Jusqu'à récemment, ces langues ne faisaient d'ailleurs partie que d'un seul pays : la Yougoslavie. Le slovaque, lui, serait une passerelle entre le tchèque et le croate, alors que le macédonien et le bulgare entretiennent eux aussi des relations très intimes. Biélorusses et Ukrainiens semblent pouvoir se comprendre sans trop de problème. Et le russe dans tout ça ? Il fait plus ou moins cavalier seul. Cela expliquerait peut-être pourquoi je n'arrive pas à retrouver sa beauté ailleurs. Et ce constat dépasse le cadre des seules langues slaves. A mon oreille, en tout cas ! Mais ça, je crois l'avoir déjà dit...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire