lundi 6 mars 2017

Être et avoir

Non, je n'évoquerai pas cet excellent documentaire de Nicolas Philibert. Ceci dit, si ce n'est pas encore fait, vous devriez le voir.


En fait, je comptais vous parler des verbes / auxiliaires "être" et "avoir". En français, on les emploie presque à chaque phrase, automatiquement, sans se rendre compte de leur construction : ils ont un chat, j'ai fait un gâteau, elle est enceinte, tu es français ?... Bref, des contextes d'utilisations assez variés et il se trouve que dans certaines langues, la manipulation, voire l'existence même de ces verbes est plutôt originale ! J'ai choisi de me focaliser sur deux langues en particulier qui présentent ces singularités : une "proche" du français, l'espagnol, et une "éloignée" du français, le russe.

En espagnol

- 2 verbes "avoir" ! Haber et tener
En fait, "tener" est l'équivalent du verbe français alors que "haber" renvoie à l'auxiliaire. Pour reprendre mes phrases d'exemple en français un peu plus haut, on dira donc "tienen un gato" MAIS "he hecho un pastel". Notez au passage, que gato en espagnol (tout comme gatto en italien) veut dire "chat" et non "gâteau" ! Tener et haber ont d'autres domaines d'application mais je ne les mentionnerai pas ici car on s'écarterait du sujet qui nous intéresse.

- Et aussi 2 verbes "être" ! Ser et estar
Là, c'est plus subtil et parfois, en tant que francophone, je ne sais pas vraiment lequel choisir. Les Espagnols font la différence entre "être" dans le sens de qualité essentielle, durable, permanente (ser) et "être" dans le sens de qualité temporaire, liée à un état provisoire ou des circonstances extérieures (estar). C'est tellement beau les langues ! Ainsi, toujours en reprenant les phrases de mon introduction, on dira "¿eres francés?", car être français c'est une qualité (ou un défaut ?) permanente, peu de chance que cela ne dure qu'un jour mais "está embarazada" car la grossesse ne durant que 9 mois, on parle bien d'état provisoire. La distinction est essentielle et peut prêter à confusion : si vous dites "soy moreno/a", vous dites que vous êtes brun/e, si vous dites "estoy moreno/a", vous dites que vous êtes bronzé/e. Baila Morena! Sotto questa luna piena! 


En russe

Comme pour compenser les bipolarités espagnoles, cette langue très dure n'a ni verbe être ni verbe avoir. Bon, en fait, c'est un peu moins simple. Je m'explique :

- Le verbe "avoir" existe en russe (иметь). Mais il n'est pratiquement jamais utilisé pour marquer la possession. On traduit "ils ont un chat" par "у них есть кошка", ce qui signifie littéralement "chez eux, il y a un chat". Ainsi, "j'ai..." se formule "chez moi, il y a..." (у меня есть), "tu as..." = "chez toi, il y a..." (у тебя есть) et ainsi de suite. Par ailleurs, pas d'auxiliaire avoir, tout simplement parce qu'il n'y a pas de passé composé en russe. Un seul passé en russe (pour notre imparfait, passé simple et passé composé donc) et si vous souhaitez aller plus loin avec cette langue, il vous faudra entre 2 et 3 secondes pour comprendre comment il se construit. Encore une fois, le russe, c'est très difficile, désolé !

- Le verbe "être" n'existe pas au présent (Mon Dieu ! Quelle langue compliquée !). On le remplace parfois par un tiret à l'écrit. Pour dire, "tu es français ?", on s'exprime donc comme ceci : "Ты - француз ?", autrement dit : "tu - français ?"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire