mardi 21 mars 2017

Pourquoi apprendre une langue seul ?

J'ai consacré des dizaines d'articles à "Comment apprendre une langue seul ?" mais aucun à la question "Pourquoi apprendre une langue seul ?" ; il est temps d'y répondre, car apprendre par soi-même fait peur. Pourtant, je pense qu'il est plus facile d'assimiler une langue seul que dans un groupe, une classe ou avec un professeur.

Eagles fly alone. Pigeons flock together.

5 RAISONS

1. Seul, on apprend QUAND on veut.
Les cours de langue ont lieu à des plages horaires fixes. Par exemple, chaque mardi, de 19h à 21h, après une longue journée passée au bureau, on retrouve ses camarades de classe pour un cours du soir d'allemand. Deux inconvénients selon moi : 1- cela nous force à toujours travailler au même moment (alors qu'on peut ne pas en avoir envie ou avoir autre chose à faire) et 2- les séances sont souvent longues et peu régulières (2 heures d'un coup, 1 fois par semaine). Seul, on apprend quand on veut, sans contrainte.

2. Seul, on apprend AUTANT qu'on veut.
Certains jours, d'humeur paresseuse ou peu disponible, je ne passe qu'un quart d'heure à apprendre une langue. D'autres jours, exceptionnellement motivé, je peux y passer plusieurs heures. Quoi qu'il en soit, seul, j'apprends aussi longtemps que je veux, sans que l'on m'impose de durée.

3. Seul, on apprend AUSSI VITE qu'on veut.
On avance à son rythme, qui est rarement le même que celui des autres personnes d'un groupe de travail. On n'est ni ralenti ni pressé par la cadence générale. Les professeurs peuvent rarement se donner le luxe d'individualiser leurs cours. Seul, on peut immédiatement passer à autre chose lorsqu'on a acquis une partie du système linguistique (conjugaisons, déclinaisons, etc.) ou au contraire, y passer plus de temps si nécessaire.

4. Seul, on apprend COMME on veut.
Il existe des milliers de façons d'apprendre des langues. Tout comme il existe des milliers de gens différents. Autrement dit, toutes les méthodes ne marchent pas pour tout le monde. Certaines personnes peuvent apprendre les déclinaisons allemandes par cœur avec un livre. Ce n'est pas mon cas. Pourtant, aujourd'hui je sais faire la différence entre ein neuer Artikel, einen neuen Artikel, einem neuen Artikel, eines neuen Artikels, neue Artikel, neuen Artikeln, der neue Artikel, den neuen Artikel, dem neuen Artikel, des neuen Artikels, die neuen Artikel, der neuen Artikel, den neuen Artikeln, manche neue Artikel, alle neuen Artikel, einige neue Artikel, keine neuen Artikel, einer der neuen Artikel... et la liste est encore très longue ! Aucun livre ne m'a permis de comprendre ces nuances infernales. Seules la pratique, la fréquence d'exposition et les erreurs que j'ai commises m'ont aidé.

5. Seul, on apprend... à SE DÉBROUILLER !
Si dans un cours de langue, on peut se permettre d'apprendre de manière passive, seul, ce n'est pas possible. Il faut être actif, chercher des méthodes différentes et alternatives, les tester, les trouver inutiles et les abandonner ou, au contraire, incroyablement efficaces et les approfondir... En fait, c'est déjà adopter l'état d'esprit indispensable pour pratiquer les langues étrangères : se débrouiller pour réussir à comprendre et à être compris !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire