jeudi 23 mars 2017

Retenir le vocabulaire (1)

Premier article consacré à "Comment retenir les mots ?"

La langue qui me donne le plus de difficultés lorsqu'il s'agit de retenir le vocabulaire, c'est le russe. C'est pour cette raison que j'ai décidé de le prendre comme exemple pour la série d'articles sur "Retenir le vocabulaire" : je vais vous montrer comment je m'y prends pour mémoriser les vocables. Vous pouvez ensuite appliquer cette méthode à une autre langue.

Pour vous familiariser avec l'alphabet russe, vous pouvez consulter cette page. Si les mots de cet idiome m'ont donné tant de mal à une époque, c'est pour deux raisons :
- c'est une langue slave, distincte de ma langue maternelle, qui est romane. Les racines sont donc rarement identiques ;
- les mots russes sont souvent longs et constitués d'un enchaînement vocalique et consonantique particulier, auquel l'oreille d'un Français n'est pas habituée.

Si vous n'aviez que deux mots russes à apprendre, je pense que vous devriez choisir мир et свет. Ils sont courts et dissimulent des significations magnifiques. Мир veut dire monde, mais également paix ! Свет se traduit aussi par monde et possède un second sens : lumière ! Avec ces deux merveilleux petits mots, j'ai tout de suite compris que le russe abritait une puissance poétique insoupçonnée.

D'autres mots courts

L'avantage du russe, c'est que dès qu'on trouve un mot court, on est tellement content qu'on le retient beaucoup plus facilement qu'on le ferait pour une langue où les mots sont rarement à rallonge (l'anglais, par exemple). Et si il a un double sens comme мир et свет, il a une différenciation supplémentaire qui permet de l'assimiler encore plus rapidement. C'est le cas de брак par exemple. Derrière ces 4 lettres modestes, se cache une signification plutôt importante puisqu'il signifie mariage. Son deuxième sens ne manque pas d'originalité : en effet, брак veut aussi dire défaut de fabrication (1 mot, 4 lettres versus 3 mots, 19 lettres !). Aucun rapport. Enfin, je crois. Je me trompe peut-être...

Ne jamais se braquer !

Quelquefois, autour de mots monosyllabiques, on peut faire des découvertes vraiment très intéressantes. Prenons гад: il signigie reptile. Ajoutons-lui 4 lettres pour obtenir гадость et le sens devient horreur. Et associez les reptiles à l'horreur, c'est plutôt intuitif. Les Russes sont rusés !

какая гадость!

Continuons un peu avec les animaux. Hérisson, par exemple, désigne en français une petite bête plutôt mignonne et on aimerait pouvoir le mobiliser dans d'autres langues. En russe, c'est plutôt chose aisée de ne pas l'oublier puisqu'il n'a que deux lettres : ёж. La transposition du mot a par ailleurs quelque chose d'assez piquant à mes yeux, ce qui a contribué à son inscription durable dans mon esprit. Et comme les Russes sont logiques, ils parlent aussi de "hérisson aquatique" ("морской ёж"). Ce concept n'a pas trop de sens pour les Français qui lui attribuent le mot oursin. Pas vraiment de lien avec les ours pourtant - et pas besoin d'être Russe pour le savoir. Autre mot léger qui décrit un animal un peu plus pesant : кит, en français baleine. Et pour ne pas oublier ce mot, je l'ai raccroché à un autre poids lourd, plus long de deux lettres : Китай. En français, cela veut dire Chine !

Une autre méthode pour retenir les mots consiste à faire entrer en scène d'autres langues que l'on connaît déjà. Свин veut dire cochon et je n'ai pas mis beaucoup de temps à le retenir, car en allemand on dit Schwein, en anglais swine et en italien suino. Toujours dans le champ lexical animalier, coccinelle se dit божья коровка, ce qui paraît barbare et impossible à retenir. Pourtant, je l'ai immédiatement mémorisé parce que cela signifie littéralement "petite vache de Dieu". Je ne sais pas où les Russes sont allés chercher cela, mais cette traduction me plaît. D'ailleurs, nous aussi les Français donnons une connotation religieuse à cet insecte à travers l'expression populaire "bête à bon Dieu".

"Animalerie", "Animal rit", "A Nîmes, à l'heure, ris !", "Ah ! Nie malheur : ris !", "Anima le riz"...

J'aime beaucoup les jeux de mots. En fait, en français, comme en russe ou dans d'autres langues, je m'amuse souvent à découper les mots. Et en faisant cela, je ne les oublie pas. Носорог. Encore un animal. Il contient deux mots : нос qui veut dire nez, et рог, corne, le "о" supplémentaire ne servant qu'à apporter un peu plus de voyelles (parfaite alternance de consonnes et de voyelles et agréable trilogie de "о") et à lier les deux mots. On obtiendrait ainsi en français, quelque chose comme "Nezacorne" mais on préfère appeler ça, et vous l'avez peut-être déjà deviné, rhinocéros.

De la même façon, la première fois que j'ai vu le mot международный, j'ai ressenti une intense douleur au bras gauche. La crise cardiaque n'était pas loin. En réalité, plus de peur que de mal : между entre + народ nation + ный désinence de l'adjectif  = sur le même schéma de construction qu'en français, international.

 Tirer la langue par les cheveux

Mais parfois, il faut savoir se montrer un peu plus inventif si l'on veut pouvoir solliciter des centaines voire des milliers de mots sans trop d'efforts : il faut tirer la langue par les cheveux. Et j'ai quelques exemples russes qui l'illustrent très bien.

Tirer la langue par les cheveux

- наверное, probablement. Ce mot m'a toujours fait penser à "navire noyé" et aujourd'hui encore, je n'arrive pas à me défaire de cette image. Je l'ai retenu en me disant qu'en se tapant un iceberg, il était en effet probable que le Titanic connaisse ce sort funeste.


- огонь, feu. Mot que j'ai rapproché au français "agoniser". Puis, j'ai réalisé que la présence de ce "g" et ce "n" était peut-être à rapprocher plus justement à "ignition", mot certes peu usité dans la langue de Molière mais qui me semble un peu plus fréquent dans celle de Shakespeare.

Ignition - Jabberwocky

- беременна, enceinte. J'ai pensé comme ceci : béret donc France, qui, ça tombe bien, est la championne de la natalité en Europe.

- родиться, naître. Si chez nous, les petits garçons naissent dans les choux, je me suis autorisé à croire que les Russes naissaient dans les radis.

- подробности, détails. Le mot m'évoque "pas de robe de noces", ce qui pour un mariage, n'est pas un détail.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire