jeudi 20 avril 2017

4 efforts et on y est !

Pourquoi est-ce si difficile d'apprendre une langue étrangère ? Ou plutôt : pourquoi la plupart des gens ont-ils l'impression que c'est si dur voire impossible ? Je pense que c'est parce qu'il faut fournir des efforts dont on n'a pas forcément conscience ou qu'on a tendance à reporter à demain. Vous savez, ce jour qu'on n'atteint jamais, puisqu'on est toujours aujourd'hui.


Voici les 4 efforts que j'ai recensés et mes conseils pour les surmonter !

4 efforts et on y est...  
1. Sauter le pas 

"Je vais apprendre l'anglais". Cette promesse qu'on se fait à soi-même sans jamais la réaliser. Sans jamais commencer. Cela peut paraître évident, mais le premier effort à faire pour apprendre une langue, c'est franchir le pas, autrement dit s'y mettre réellement.

Comment y arriver ? 
Soit vous arrêtez immédiatement de vous mentir en disant "je vais faire..." et vous faites soit vous précisez votre déclaration : "je vais apprendre l'anglais à partir de telle date". Décidez d'une date qui vous convienne, tenez-vous-y et lancez-vous une bonne fois pour toutes : plus de procrastination ! Aussi surprenant que cela puisse paraître, fixer une date reste le meilleur moyen de réaliser un projet. La même différence existe entre un "il faudrait que je vienne te voir un de ces quatre" et "tu fais quoi le week-end prochain ? Je pourrais venir te voir".

Maintenant... ou jamais

3 efforts et c'est bon...  
2. Apprendre 


On pense généralement que c'est le seul effort à fournir. Assimiler les règles de grammaire, retenir le vocabulaire, etc. En réalité, c'est faux mais en plus, à mes yeux en tout cas, ce n'est même pas l'activité qui vous demandera le plus de travail. Tout dépend bien sûr du type de personne que vous êtes, mais pour une bonne partie d'apprenants la vraie difficulté réside au point suivant, c'est-à-dire dans la motivation, une action qui n'a rien à voir avec l'apprentissage à proprement parler.

Comment y arriver ?
Je ne peux pas répondre en quelques lignes et c'est pour cette raison que j'ai créé ce blog.

Courage, plus que 2 efforts... 
3. Rester motivé

Le secret de la maîtrise d'une langue, c'est la régularité. Apprendre un petit peu chaque jour (20-30 minutes) vaut bien mieux qu'apprendre beaucoup (2-3 heures) une fois par semaine ! Seulement voilà, quand on débute l'apprentissage d'une langue, tout est nouveau, tout est simple, tout est beau, c'est cool, on a envie de continuer. Puis ça devient un peu plus compliqué, et c'est là qu'on lâche prise. Tout le monde aime la facilité alors qu'évidemment les difficultés nous rebutent. C'est humain - c'est un peu comme la vie de couple au final. Il vous faudra donc beaucoup d'énergie, non pas pour apprendre la langue en soi, mais pour conserver la motivation au jour le jour !


Comment y arriver ?
2 pistes :
- créez une habitude, par exemple en attribuant un créneau fixe QUOTIDIEN à l'anglais, l'allemand, le coréen, le quechua ou n'importe quelle autre langue qui vous attire. Et ne manquez pas ce rendez-vous journalier ! Libre à vous de choisir l'horaire qui corresponde le mieux à votre rythme de vie et à votre façon de travailler. Par exemple, entre 20h30 (la fin du journal de Pujadas) et 21h (le début de votre film) ou levez-vous 20 minutes plus tôt le matin, et commencez votre journée de la meilleure façon qui soit ;
- apprenez utile. Apprendre des choses inutiles, c'est le meilleur moyen de perdre la motivation. Avez-vous vraiment besoin de connaître le verbe irrégulier anglais grind ground ground moudre ou le verbe fort allemand gären gor gegoren fermenter ? Je ne me souviens même pas avoir utilisé ces mots... en français ! Au contraire, faites le choix d'apprendre des choses qui vous serviront vraiment : vous pourrez mesurer vos progrès plus facilement et éviter d'investir du temps et de l'énergie en vain.

Allez, 1 dernier petit effort... 
4. Pratiquer

On s'est décidé, on s'est lancé, on est régulier, on a appris. Donc c'est bon ? Ça y est, c'est fini ? NON, déjà parce qu'on ne finit jamais d'apprendre une langue et ensuite parce que les 3 efforts précédents ne suffisent pas. Pour pouvoir parler une langue, il faut la pratiquer, pas juste l'étudier. J'en sais quelque chose pour être moi-même passé par là. Pourquoi ? Car vous pouvez avoir fourni le meilleur travail du monde, être capable de regarder Game of Thrones en version originale sans sous-titres et lire Time sans aucune difficulté et pourtant être totalement perdu à Londres lorsqu'il s'agit de comprendre les locaux et de s'exprimer. La théorie, c'est bien mais derrière ceci, il existe quelque chose d'autre : ça s'appelle le monde et il faudra s'y confronter. En d'autres termes, et cela peut paraître paradoxal, avant de pouvoir parler, il faut parler !


Comment y arriver ?  
Parlez seul mais surtout parlez aux étrangers, y compris aux inconnus. Parlez avec qui vous voulez, collègues, amis ou même ennemis, peu importe : parlez ! Il n'y a pas d'autre secret.

"Ouais, mais de toute façon, je suis nul, j'y arriverai jamais : c'est vraiment difficile pour moi."

Certes, une personne n'est pas l'autre, mais tout le monde peut y arriver. Moi, par exemple, j'apprends rapidement pour la simple et bonne raison que je n'ai que 2 efforts à fournir (le 2. et le 4.) au lieu de 4. Plus de fausse excuses, plus de procrastination, un travail sérieux et régulier et en quelques mois, vous atteindrez déjà un bon niveau !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire