jeudi 27 avril 2017

Pourquoi trouve-t-on l'allemand moche et dur ?

L'allemand est souvent considérée comme une langue moche. Si la richesse vocalique de l'italien explique sa beauté, la laideur de l'allemand serait sûrement due à son abondance de consonnes.

Propagande américaine (1917)

Italien, langue de l'amour - Allemand, langue de la mort ?

Alors, il existe, c'est vrai, beaucoup de voyelles en allemand : a, ä, u, ü, o, ö, e, i, y, ei, ai, etc. Pourtant, cela ne suffit pas, à l'inverse de la langue de l'amour, à en faire une belle langue. Pourquoi ? D'abord, parce qu'elle ne sont pas aussi bien réparties qu'en italien - une voyelle à la fin de chaque mot, quasi systématiquement. Ensuite, parce que ce sont des lettres typiquement allemandes, donc particulières. Les o, a, e, i italiens étant universels, sont rassurants et plaisent. Les voyelles allemandes, elles, font peur. Du terrorisme linguistique, en quelque sorte. Enfin, parce que ces sons vocaliques sont insignifiants face à la barbarie exercée par la prolifération des consonnes.

L'horrible richesse consonantique de l'allemand

Des consonnes auxquelles ont n'est pas habitués.
Les consonnes utilisées en allemand sont jugées "agressives" par rapport à celles qu'on a l'habitude d'entendre : w, z, ch, k... sont aussi fréquentes que nos s, r, n, t.

L'allemand serait une langue difficile, à cause de ses mots imprononçables...
Schwierigkeiten difficultés, Wirtschaft économie, komischerweise bizarrement, zusätzlich en plus ...et deux que je ne sais toujours pas prononcer correctement : Eichhörnchen écureuil et Schnäppchen bonne affaire.

... et extrêmement longs... 
Selbstverständlich bien entendu 
Geschwindigkeitsbegrenzung limitation de vitesse

... mais au final pas si compliqués !
Généralement, en allemand, la décomposition permet de saisir le sens de beaucoup de mots impressionnants : 
- Schwierig difficile + keit suffixe pour former un nom + en marque du pluriel
- Komisch bizarre (ce qui ressemble à "comique") + erweise suffixe pour former un adverbe - sur le même schéma, on aura normal + erweise = normalerweise normalement
- Eiche chêne + Horn corne + chen diminutif (bon ok, j'avoue ne pas tout comprendre, mais pour un Allemand un écureuil serait une petite corne de chêne)
- Selbst seul + verstand compris + lich suffixe pour former un adjectif = qui se comprend tout seul donc bien entendu - sur le même schéma, on aura selbst + ständig = selbstständig qui tient tout seul donc indépendant, autonome
- Geschwindigkeit vitesse Begrenzung limitation + un s pour lier les deux mots

Vous pouvez faire les reproches que vous voulez à l'allemand mais vous ne pouvez pas lui reprocher d'être illogique (contrairement au français). C'est une langue rationnelle, mathématique pourrait-on dire. Une fois les mécanismes assimilés, il devient simple de la comprendre. Pour apprivoiser ses associations originales de consonnes, le mieux reste bien évidemment de s'entourer un maximum de la langue. Voici par exemple Verschwende Dich Nicht une chanson de Madsen que j'ai découverte au lycée :


Il y a un passage qui illustre parfaitement ces sons allemands si particuliers, c'est celui-ci :
"Vergesse dich nicht, verlasse dich nicht
Verlaufe dich nicht, verkaufe dich nicht
Verschenke dich nicht, veränder dich nicht
Verbrenne dich nicht, verschwende dich nicht"
Quoi qu'il en soit, je tiens à préciser que personnellement, je ne trouve pas que l'allemand soit moche. Honnêtement, si c'était le cas, ce serait difficile pour moi de vivre en Allemagne, d'entendre cette langue et de devoir la parler au quotidien. Pour moi, l'allemand est tout simplement une langue différente avec sa propre musicalité. Elle n'est pas moche pour autant (je la trouve même plutôt agréable). J'ai juste voulu savoir pourquoi cette impression est si bien implantée dans l'esprit de la plupart des gens. Il suffit juste de voir les choses sous un autre angle : il est possible d'aimer le goût sucré des fraises sans pour autant faire la grimace face à l'acidité des citrons.

Pourquoi devoir choisir entre les fraises et les citrons ?

L'allemand, au début on en bave, après ça va mieux :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire