mercredi 16 août 2017

Apprendre l'alphabet coréen en 5 minutes

Il y a des langues qui effraient plus que d'autres. La faute à leur apparence "barbare" : il est naturel d'associer un système d'écriture totalement incompréhensible à la difficulté d'un langage. C'est pour cette raison que le russe, le chinois ou encore l'arabe sont communément classés parmi les langues les plus dures du monde. C'est une réaction normale. Pour autant, le jugement porté sur ces idiomes est souvent loin d'être légitime.

A cet égard, le meilleur exemple est sans aucun doute le coréen. Voici un texte tiré de Wikipédia :


A votre avis, combien de temps vous faudra-t-il pour réussir à décoder ce charabia ? Je ne parle pas de comprendre le sens des mots et des phrases mais seulement de pouvoir associer des sons à cette écriture mystérieuse : autrement dit, en combien de temps peut-on apprendre à lire le coréen ? Vous avez cinq minutes devant vous ? Parfait ! Il se trouve que c'est précisément le temps nécessaire. S'il m'a fallu quelques heures pour apprendre l'alphabet cyrillique et quelques jours pour apprendre l'alphabet perso-arabe, pour le coréen, cela a été bouclé en 5 minutes.

En réalité, je n'avais aucune intention d'apprendre à lire le coréen. J'ai certes toujours voulu apprendre une langue asiatique mais mes priorités linguistiques pour le moment étaient différentes. Je l'ai donc fait totalement par hasard en tombant sur la vidéo "Learn to read Korean in 5 Minutes (seriously)" recommandée par YouTube. Deux choses m'ont incité à regarder la vidéo pour en savoir plus (et ce n'est pas le "seriously" entre parenthèses) : la première, c'est la curiosité (peut-on vraiment apprendre à lire le coréen en 5 minutes quand on voit à quoi ressemble la langue ?) ; la seconde, c'est la popularité de la vidéo (plus de 4 millions de vues, et surtout près de 175 000 personnes qui l'approuvent !). Cette vidéo, la voici :


Et voilà, pari réussi ! Vous avez appris à lire le coréen en 5 minutes. C'est cool, non ? Pour vous exercer, voici 5 mots et 5 images. Vous devriez pouvoir les associer assez rapidement ! :)


Pour quoi faire ?

Oui, c'est cool, après 5 minutes, vous pouvez maintenant lire une des principales langues asiatiques, parlée par plus de 80 millions de personnes ! Et à quoi ça sert ?

Même si vous n'allez pas plus loin dans l'étude de la langue coréenne, vous avez au moins appris à remettre en question des idées reçues. Il y a encore quelques minutes vous pensiez sûrement que lire le coréen demandait des efforts titanesques alors qu'en fait pas du tout. Et abandonner ses préjugés, croyez-moi, c'est le meilleur moyen d'apprendre une langue efficacement. Une langue n'est difficile que si vous décidez qu'elle l'est.

Par ailleurs, peut-être que, comme moi, un voyage en Corée du Sud vous tente bien. Le coréen est également la langue de la Corée du Nord mais son soft power est à revoir. En revanche, la Corée du Sud, c'est Séoul et ses 25 millions d'habitants (une des plus grandes villes du monde !) et un des territoires d'Asie les plus puissants économiquement (pensez à LG, Hyundai ou Samsung par exemple... trois des plus grandes entreprises coréennes) ou encore ça :


Oui, un voyage en Corée du Sud vaut sûrement le coup et même si vous en restez là avec le coréen, vous pouvez déjà vous rendre calmement au pays du Matin calme, en ayant l'assurance de pouvoir déchiffrer la langue qui vous entoure. C'est déjà ça et on peut difficilement faire mieux en n'investissant que 5 minutes !

La gigantesque ville de Séoul la nuit

Car vous venez effectivement de faire tomber la première barrière du coréen. Alors bien sûr, je ne dis pas que c'est une langue facile. Les linguistes la décrivent souvent comme un isolat (langue orpheline, sans famille) ce qui la rend assez déconcertante et il s'agit, comme le turc, d'une langue agglutinante, ce qui peut aussi refroidir les motivés. Mais pourquoi pas essayer quand même d'aller un peu plus loin ? D'ailleurs, pour vous rassurer, il n'y pas de tons en coréen - contrairement au chinois par exemple. Si vous souhaitez donc étudier d'un peu plus près cet idiome exotique, voici un lien vers une ressource qui me paraît très bien faite et que je ne vais pas tarder à tester :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire