mercredi 6 décembre 2017

Lost in Translation (2)

Retrouvez le premier article de la série ici.

Après avoir mis l'allemand, l'italien et le russe à l'honneur, voici 15 "intraduisibles" d'autres langues :

1. Saudade


Commençons par le mot portugais le plus difficile à traduire en français. Il désigne une sorte de nostalgie, mélancolie pour un souvenir passé qui peut être lié à un lieu, un événement ou une personne. Pour exprimer la complexité de ce mot, Larousse a recours a une longue mais approximative définition "sentiment de délicieuse nostalgie, désir d'ailleurs qui s'exprime dans le fado et la morna."

2. Iktsuarpok


de l'inuktitut : sentiment d'impatience quand vous attendez quelqu'un, qui vous amène à vérifier s'il arrive, en regardant plusieurs fois par la fenêtre.
 
3. Mamihlapinatapai

Vous regardez une personne, elle vous regarde aussi. Vous voulez tous les deux la même chose mais n'osez pas vous lancer. Vous espérez que l'autre le fera, mais l'autre personne espère que c'est vous qui le fera. C'est "mamihlapinatapai" !

Deux choses intéressantes sur ce mot impressionnant :
- il a été désigné "mot le plus succinct" du monde et figure dans le Guinness des Records ;
- ce mot nous vient du yagan, une langue du Chili quasiment éteinte. En 2017, il ne reste qu'un locuteur de la langue. Il a 89 ans.... Quand je vous dis que la mort des langues fait mourir notre monde un peu plus chaque fois !

4. Peiskos

Passons au norvégien. Peiskos, c'est l'émotion ressentie lorsqu'on se réchauffe devant la cheminée. Pas étonnant qu'il nous vienne du pays des fjords !

5. Tartle

"Je le connais lui... je l'ai vu où déjà ?" Hésiter, réfléchir lorsqu'on nous présente quelqu'un qu'on a déjà rencontré mais dont on a oublié les détails de la rencontre. De l'écossais.

6. Kaapshljmurslis

 La sensation d'être compressé dans le métro. On aurait pu croire à un mot japonais, pourtant il est letton. Et le comble, c'est qu'il n'y a même pas de métro à Riga... c'est un peu comme si les Français inventaient un verbe qui signifie "ne pas faire grève pendant un an".


Le métro de Tokyo, le plus fréquenté du monde avec 9 millions de passagers/jour

7. Kyoikumama

Le japonais justement, avec ce mot qui désigne les mères forçant leurs enfants à tout sacrifier pour étudier et être les meilleurs à l'école.

8. Tsundoku

Encore un mot japonais. Celui-ci je l'aime beaucoup car il m'a permis de mettre un terme sur une pathologie chronique dont je suis moi-même atteint. Le tsundoku, c'est le fait d'acheter des livres et de les laisser s'empiler sans jamais les lire.


Le tsundoku peut prendre des proportions extrêmes...

9. Komorebi

Le japonais toujours, avec ce mot qui désigne la lumière du soleil qui filtre à travers les feuilles des arbres.

10. Yugen

Le sens japonais de la métaphysique peut décidément aller très loin. Jusqu'à donner un mot aux profondes émotions évoquées par une compréhension et une conscience profonde de l'univers et l'environnement qui nous entoure. Des sentiments qui, paradoxalement, sont trop puissants, mystérieux et inexplicables pour pouvoir être décrits avec des mots.

11. Yakamoz

Le turc aussi est poétique. La preuve avec ce joli petit mot, qui caractérise le reflet de la lune dans l'eau. Les Suédois ont l'équivalent dans leur langue : "mångata".

12. Gökotta

La transition est faite, donc au tour du suédois. Le fait de se lever tôt le matin pour profiter du lever de soleil, de l'éveil de la nature et du chant matinal des oiseaux.

13. Gufra

En arabe, la quantité d'eau que l'on peut prendre dans une main.

14. Hygge

C'est le mot qu'il faut retenir en danois ! Il s'agit d'une humeur positive, d'un sentiment créé par un moment agréable dans une chaleur intime et conviviale. Les exemples sont souvent plus parlants : boire un chocolat chaud sous un plaid près d'une cheminée ou lire un roman dans une cabane en bois la nuit avec une bougie pour seule éclairage, c'est hygge ! Le problème de ce mot, ce n'est pas seulement la traduction, mais aussi la prononciation... comme tout bon mot danois qui se respecte.

Voilà, ça c'est hygge !

15. Jayus

Pour finir un mot indonésien qui fait défaut à toutes les autres langues : une blague tellement nulle qu'elle nous fait rire.

Si ces mots ont réveillé en vous une sensibilité insoupçonnée pour la beauté de la diversité linguistique (au point, peut-être d'apprendre une langue), alors j'en suis ravi ! S'ils ont au moins suscité votre intérêt pour les mots qui comblent les lacunes à mettre en forme le réel, alors je vous recommande le Dictionnary of Obscure Sorrows, une compilation de mots inventés qui parviennent, avec la plus grande justesse, à mettre des mots sur des sentiments ou des émotions délaissées par la rigueur et la rationalité des langues existantes. En voici un extrait :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire